NL : FR
 Flux RSS
Arrow Plan du site

Notre mission

' L'AFCN promeut la protection efficace de la population, des travailleurs et de l'environnement
contre les dangers des rayonnements ionisants'.

RADON

- PROFESSIONNELS -

Découvrez l'information destinée aux acteurs professionnels et accédez rapidement à l'information que vous cherchez.

- POPULATION -

Découvrez l'information destinée à la population et accédez rapidement à l'information que vous cherchez.



Nouvelle édition du rapport national réalisé dans le cadre de la Convention sur la Sûreté Nucléaire

15 septembre 2016 - L'AFCN, en collaboration avec Bel V, ENGIE Electrabel et le SCK•CEN, a édité et remis à l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA), la septième édition du rapport national sur la sûreté des installations nucléaires en vue de la septième réunion d'examen de la Convention qui se tiendra du 27 mars au 7 avril 2017 au siège de l'AIEA à Vienne.

>> Lire la suite



Davantage de cas de leucémie dans la région de Mol-Dessel : l'AFCN commente

12 septembre 2016 - Le quotidien De Morgen a publié ce matin un article intitulé « Tot 3x meer leukemie in Mol-Dessel » qui se basait sur une étude épidémiologique menée voici plusieurs années par l'Institut scientifique de santé publique en collaboration avec l'AFCN et la Fondation Registre du cancer. Cette étude de 2012 faisait état d'une augmentation du nombre de leucémies aigues chez les enfants âgés de 0 à 14 ans dans la régions de Mol-Dessel. Comme l'indiquait l'AFCN à l'époque dans un communiqué de presse, cette étude était de nature descriptive et reposait sur un nombre limité de données relatives à la période 2002-2008. Les résultats de l'enquête ne permettaient pas de tirer la moindre conclusion sur un lien éventuel entre la présence d'installations nucléaires et l'apparition de cancers chef les enfants résidant dans la région de Mol-Dessel. Des augmentations locales similaires du nombre de cas de cancers chez les enfants ont également été constatées dans d'autres régions de Belgique où aucune installation nucléaire n'est implantée. L'AFCN tient à souligner que les résultats de cette étude doivent être considérés avec toute la prudence de mise. D'autres études scientifiques sont nécessaires pour pouvoir tirer des conclusions définitives sur la question.



Bruker microCT: anomalie classée au niveau INES-1

23 août 2016 - Le 12 juillet 2016, un incident de radioprotection est survenu dans l'entreprise Bruker microCT. Lors du réglage d'un micro scanner CT, les deux opérateurs ont constaté l'absence des protections latérales plombées dont la fonction est de les protéger de l'exposition aux rayonnements. L'appareil a immédiatement été débranché et l'AFCN en a été informée.

>> Lire la suite



Doel 2 : anomalie classée au niveau INES-1

19 août 2016 - Le lundi 8 août 2016, lors de travaux de maintenance réalisés dans la centrale nucléaire de Doel 2, un module électronique a été réinitialisé. Suite à cette manipulation, deux vannes du circuit d'eau alimentaire auxiliaire, qui fonctionnaient en mode automatique, sont passées en mode manuel. Ces vannes ont pour fonction de permettre d'injecter de l'eau alimentaire supplémentaire vers les générateurs de vapeur en situation d'urgence. Selon les spécifications techniques, les quatre vannes du circuit d'eau alimentaire auxiliaire doivent toujours se trouver en mode automatique , même si en cas de situation d'urgence réelle, elles se mettent automatiquement en mode automatique. Dans le cas présent, deux des quatre vannes sont restées en mode manuel pendant 9 heures jusqu'à ce que l'irrégularité soit constatée et corrigée, ce qui constitue une transgression des spécifications techniques.

>> Lire la suite



Les irrégularités découvertes dans des dossiers d'assurance qualité de l'usine Creusot Forge et leur impact sur les centrales nucléaires belges (mise à jour)

8 août 2016 - Le 3 mai 2016, l'autorité française de sûreté nucléaire (ASN) a communiqué sur son site web qu'elle menait une enquête à propos d'irrégularités découvertes dans le processus de contrôle qualité de l'usine Creusot Forge. Cette filiale d'AREVA produit de grands composants forgés et moulés en acier, entre autres pour l'industrie nucléaire.

>> Lire la suite



Avis de l'AFCN sur le Programme National pour la gestion du combustible irradié et des déchets radioactifs présents sur le territoire belge

15 juillet 2016 - La Directive 2011/70/Euratom établit un cadre communautaire pour la gestion responsable et sûre du combustible usé et des déchets radioactifs. Elle veille par ce biais à ce que les États membres prennent les dispositions nationales appropriées afin d'assurer un niveau élevé de sûreté dans ce domaine pour protéger les travailleurs, la population et l'environnement. Cette Directive a été transposée en droit belge dans la loi du 3 juin 2014. Celle-ci institue notamment un Comité du Programme National (CPNPC) composé de représentants du Service public fédéral en charge de l'Energie, de l'Organisme National des Déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF) et de Synatom (responsable du cycle du combustible des centrales nucléaires belges).

>> Lire la suite



Contamination externe d'un travailleur lors d'opérations d'assainissement sur le site de l'ONDRAF à Fleurus : INES 1

07 juillet 2016 - Le 8 juin, lors d'une opération d'assainissement des anciennes installations de Best Medical Belgium S.A. à Fleurus, un travailleur de l'ONDRAF (l'Organisme national belge des Déchets radioactifs et des Matières Fissiles enrichies) a subi une contamination externe suite à un non-respect des procédures de travail.

Le travailleur ne portait pas de gants de protection et ses mains ont été contaminées. Une contamination a également été constatée dans un des locaux de la zone contrôlée. Une fois ses mains lavées, les mesures ont révélé que le travailleur ne présentait plus de contamination. Les autres mesures de contrôle ont permis de constater l'absence de toute autre contamination sur le site.

>> Lire la suite



Belgoprocess demande une extension de son autorisation de démantèlement du site 1

30 juin 2016 - Belgoprocess, entreprise active dans la gestion des déchets radioactifs, a demandé une extension de l'autorisation de démantèlement de son site 1 implanté à Dessel. Ce site est autorisé en tant qu'établissement de classe 1.

En 2007, Belgoprocess avait obtenu de l'AFCN une autorisation pour démanteler certains bâtiments et installations implantés sur le site 1. Au printemps 2016, l'entreprise a introduit une demande d'extension de cette autorisation de démantèlement. L'extension porte sur les installations situées dans les bâtiments 105X et 122X qui abritent respectivement les citernes de stockage horizontales et verticales d'Eurochemic, l'ancienne usine de retraitement. Un bâtiment temporaire de démantèlement (170X) sera installé pour permettre le démantèlement de ces deux bâtiments.

>> Lire la suite



Contamination externe d'un travailleur chez Belgoprocess : INES 1

24 juin 2016 - Le mercredi 22 juin 2016, un travailleur de Belgoprocess a subi une contamination externe. L'air a été contaminé durant des travaux préparatoires pour le retraitement de sources radioactives (aiguilles au radium), lors de l'ouverture d'un emballage. Les mesures confirment que cette contamination est due à un dégagement de radon, un gaz noble, produit de fission du radium.

Le travailleur a été décontaminé. Aucune contamination interne n'a été constatée. D'après les mesures de contrôle effectuées dans le bâtiment, aucune autre contamination ne s'est produite.

>> Lire la suite



Enquête judiciaire sur des certificats d'assurance qualité falsifiés en France : l'AFCN investigue sur un éventuel impact en Belgique

22 juin 2016 - Le 18 avril 2016, l'autorité française de sûreté nucléaire (ASN) communiquait sur son site web à propos d'une enquête judiciaire menée à l'encontre d'une petite entreprise française qui livre des composants à des fabricants d'équipements industriels, notamment pour le secteur nucléaire. Cette entreprise aurait falsifié le certificat d'assurance qualité de l'organisme de contrôle agréé lorsque le composant ne satisfaisait pas aux spécifications requises.

Lors d'une réunion bilatérale mi-mai 2016, l'ASN a informé l'AFCN du fait que les composants concernés ont possiblement été livrés à des fabricants d'équipements livrés dans les centrales nucléaires belges. L'AFCN a dès lors donné la consigne à Electrabel de vérifier si les centrales nucléaires belges contiennent des composants originaires de la firme en question.

>> Lire la suite



>> MESSAGES PRECEDENTS


Contact

 
 
 

INES

 


 version imprimable Home

Copyright 2013 © - Mention légale