NL : FR
 Flux RSS
Arrow Plan du site

Notre mission

' L'AFCN promeut la protection efficace de la population, des travailleurs et de l'environnement
contre les dangers des rayonnements ionisants'.

RADON

- PROFESSIONNELS -

Découvrez l'information destinée aux acteurs professionnels et accédez rapidement à l'information que vous cherchez.

- POPULATION -

Découvrez l'information destinée à la population et accédez rapidement à l'information que vous cherchez.



Transport du combustible usé du SCK•CEN vers la France

29 mai 2015 - Ce matin (29/05/2015), un transport du combustible usé du SCK•CEN à destination de la France a eu lieu. Conformément aux engagements contractuels entre les parties concernées et aux autorisations octroyées, le combustible usé du SCK-CEN est envoyé en France, dans les installations du groupe AREVA à La Hague, pour retraitement.

Ce transport s'est déroulé dans des conditions de sûreté optimales sur le territoire belge. L'Agence fédérale de Contrôle nucléaire et les autres autorités compétentes ont suivi de près l'évolution de ce transport, le deuxième des 3 transports prévus en 2015.



AIB-Vinçotte International : incident classé au niveau 2 de l'échelle INES

29 mai 2015 - La société AIB-Vinçotte International est active dans le secteur de la radiographie industrielle. Lors de la lecture du dosimètre passif d'un opérateur de l'entreprise, il a été constaté que la dose enregistrée pour le mois de février conduisait à une dose sur 12 mois consécutifs glissants équivalente à un peu plus du triple de la limite légale (fixée à 20 mSv).

>> Lire la suite



Magotteaux SA : confirmation du niveau 1 sur l'échelle INES

29 mai 2015 - Le vendredi 10 avril 2015, lors d'une opération de gammagraphie industrielle réalisée dans le bunker de la société Magotteaux à Vaux-sous-Chèvremont, une source de Cobalt 60 (d'une radioactivité élevée) est restée coincée en position d'irradiation en dehors de son container blindé, mais toujours à l'intérieur du bunker. Etant donné que les opérations de gammagraphie étaient réalisées à l'intérieur d'un bunker, aucun travailleur n'était présent à proximité de la source au moment de l'irradiation et n'a donc été affecté par l'évènement.

>> Lire la suite



Hôpital Érasme de l'ULB : incident classé au niveau 2 de l'échelle INES

28 mai 2015 - L'Hôpital Érasme, situé sur la commune d'Anderlecht, exploite un cyclotron pour la fabrication de substances radioactives destinées à la médecine nucléaire et pour la recherche médicale.

Le 7 mai 2015, dans le cadre d'une étude, certaines sécurités d'accès au local du cyclotron ont été désactivées et un travailleur a pénétré dans le local du cyclotron durant cette période.

>> Lire la suite



Exercice réussi pour la Cellule de Mesure à Ruisbroek

22 mai 2015 - Le Centre de crise du SPF Intérieur et l'AFCN ont organisé ces 20 et 21 mai 2015 un exercice de la Cellule de Mesure sur le site de l'entreprise Prayon à Ruisbroek. La Cellule de Mesure est une équipe composée d'experts de la Sécurité civile, du SCK•CEN, de l'IRE, de l'AFSCA et d'autres organisations qui procèdent à des mesures radiologiques. Cet exercice, qui s'inscrivait dans le cadre du Plan national d'urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge, avait pour objectifs la formation des membres de la Cellule de Mesure et l'apprentissage des procédures.

>> Lire la suite



Doel 3/Tihange 2: next steps of the review process

7 May 2015 - At the end of April 2015 the FANC held in Brussels another meeting of the International Review Board, an international panel of scientists recognised as experts in the effects of radiation on material properties. During this meeting the experts investigated the results of the additional test campaigns conducted by Electrabel over the past year. These mechanical tests were carried out on specimens containing hydrogen flakes that had been previously irradiated in the BR2 research reactor at the SCK•CEN. The objective of these tests was to find out the implications of long-term irradiation on the mechanical properties of this material.

During three days the international experts of the IRB reviewed and discussed the results of these tests. The IRB is now expected to issue an opinion on the methodology (e.g. calculation method) that must be used by the licensee Electrabel to write this specific chapter of its Safety Case.

>> Read more



Doel 3/Tihange 2 : prochaines étapes du processus d'analyse

7 mai 2015 - Fin avril 2015, l'AFCN a organisé à Bruxelles une nouvelle réunion de l'International Review Board, un panel d'experts internationaux spécialisés dans le domaine des effets de l'irradiation sur les propriétés des matériaux. Au cours de cette réunion, les experts se sont penchés sur les résultats des campagnes d'essais complémentaires conduites par Electrabel au cours de l'année écoulée. Il s'agit concrètement d'essais mécaniques réalisés sur des matériaux qui présentent des flocons d'hydrogène et qui ont précédemment été irradiés à l'intérieur du réacteur de recherche BR2 du SCK•CEN. Ces tests avaient pour but d'examiner dans quelle mesure les propriétés mécaniques de ces matériaux sont impactés par une irradiation prolongée.

Les experts internationaux de l'IRB ont étudié et commenté pendant trois jours les résultats obtenus. Sur base de leurs discussions, ils devraient à présent être en mesure de se prononcer sur la méthodologie (ex. la méthode de calcul) que doit utiliser Electrabel pour rédiger le chapitre en question de son dossier de justification (« Safety Case »).

>> Lire la suite



Tihange 3 : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

6 mai 2015 - Le dimanche 12 avril, les procédures n'ont pas été respectées lors du rinçage d'une fosse destinée à la décantation des boues dans la centrale nucléaire Tihange 3. L'eau de rinçage a été rejetée par un autre canal que le collecteur unique de rejet prévu à cet effet. Avant d'effectuer le rejet, il était normalement nécessaire de s'assurer de la disponibilité d'une chaine de détection de radioactivité sur ce canal, faute de quoi ce rejet n'aurait pas été autorisé. Une succession d'erreurs humaines a fait en sorte que le rejet a été autorisé sans que la disponibilité de cette chaine de détection n'ait été vérifiée. Cette opération était donc contraire aux spécifications techniques. Cependant, les analyses réalisées des échantillons avant et pendant le rejet au niveau de la fosse étaient inférieures aux limites d'autorisation de rejet.

>> Lire la suite



Réunion entre les autorités européennes compétentes en matière de radioprotection et les principales parties prenantes sur l'optimisation de l'utilisation des scanners CT

30 avril 2015 - HERCA (Heads of the European Radiological protection Competent Authorities) a organisé le 1er avril 2015 une réunion multipartite dans les locaux de l'ASN, l'autorité de sûreté nucléaire française, à Paris. Cette réunion avait pour but d'échanger des idées avec un large panel de parties prenantes sur des questions relatives à l'optimisation de l'utilisation de la tomographie assistée par ordinateur (CT). L'objectif final poursuivi à travers ces efforts sur l'optimisation de la dose est de s'assurer que le patient reçoit les meilleurs soins possibles en optimisant l'équilibre entre la qualité de l'image et la dose délivrée.

>> Lire la suite



Directives pour une nouvelle installation nucléaire de classe I

24 avril 2015 - L'AFCN et Bel V, les autorités belges de sûreté nucléaire, ont élaboré des directives qui peuvent être appliquées lors de l'établissement d'une demande d'autorisation pour une nouvelle installation nucléaire de classe I. Ces directives décrivent les attentes des autorités de sûreté en ce qui concerne la démonstration de la sûreté. Elles prévoient notamment l'application du principe de « défense en profondeur », définissent des objectifs quantitatifs en matière de sûreté et décrivent l'approche globale face aux dangers externes (ex. séisme, chute d'un avion et inondations externes). Ces directives s'inspirent de sources diverses, dont des documents de la WENRA et la directive européenne 2014/87/Euratom récemment publiée. Leur contenu a été discuté dans le détail avec les détenteurs d'autorisations et le Conseil scientifique des Rayonnements ionisants.

>> Cliquez ici pour consulter les directives



Transport du combustible usé du SCK•CEN vers la France

23 avril 2015 - Ce matin (23/04/2015), un transport du combustible usé du SCK•CEN à destination de la France a quitté le territoire belge. Conformément aux engagements contractuels entre les parties concernées et aux autorisations octroyées, le combustible usé du SCK-CEN est envoyé en France, dans les installations du groupe AREVA à La Hague, pour retraitement.

Ce transport s'est déroulé dans des conditions de sûreté optimales sur le territoire belge. L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire et les autres autorités compétentes ont suivi de près l'évolution de ce transport, le premier des 3 transports prévus en 2015.



Magotteaux SA : incident classé provisoirement au niveau 1 de l'échelle INES

15 avril 2015 - Le vendredi 10 avril 2015, lors d'une opération de gammagraphie industrielle réalisée dans le bunker de la société Magotteaux à Chaudfontaine, une source de Cobalt 60 (activité élevée) est restée coincée en position d'irradiation en dehors de son container blindé, mais toujours à l'intérieur du bunker. Etant donné que les opérations de gammagraphie étaient réalisées à l'intérieur d'un bunker, aucun travailleur n'était présent à proximité de la source au moment de l'irradiation et n'a donc été affecté par l'évènement.

Les premières tentatives pour replacer la source en position sûre dans son container ont été exécutées sous la surveillance de l'expert agréé de la firme AIB Vinçotte Controlatom (service de contrôle physique externe). Jusqu'à présent, celles-ci n'ont pas permis de remettre la source dans son container. A ce stade, il n'y a pas de danger étant donné que la source est toujours enfermée dans le bunker, qui assure une protection optimale vis-à-vis de l'extérieur et empêche tout accès à la source.

>> Lire la suite



IRE : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

13 avril 2015 - Ce vendredi 10 avril 2015, une perte temporaire d'étanchéité est survenue sur un circuit permettant le captage des gaz rares en début de journée de production de radio-isotopes médicaux dans un laboratoire de l'IRE (Institut National des Radioéléments) à Fleurus. L'évènement a rapidement été maîtrisé mais a conduit à un rejet de gaz rares (radioxénon) supérieur à la limite journalière autorisée. L'activité effectivement rejetée constitue 3,35% de la limite annuelle de rejet en gaz rares autorisée à l'IRE. Par mesure de précaution, l'IRE a immédiatement décidé de suspendre sa production et a directement déclaré l'évènement à l'AFCN et sa filiale technique Bel V. Les mesures de correction du défaut et de contrôle renforcé de l'étanchéité de ce circuit sont mises en œuvre afin d'éliminer le risque de reproduction du problème. L'AFCN et Bel V se sont immédiatement rendues sur place pour s'assurer que l'évènement était sous contrôle et correctement géré.

>> Lire la suite



FBFC International : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

10 avril 2015 - Le 27 mars 2015, FBFC International a été informée qu'un colis expédié depuis leur site de Dessel vers FBFC Romans (une autre filiale du groupe AREVA établie en France) contenait plus de matières radioactives (tant en activité (Bq), qu'en masse (g)) que celles déterminées lors de la préparation du colis. Le colis transportait un équipement précédemment utilisé à Dessel pour la fabrication de combustible, que le groupe AREVA souhaite utiliser à Romans. Cette anomalie, qui a été détectée après ouverture du colis et préparation de l'équipement pour utilisation future par le destinataire FBFC Romans, a entraîné le non-respect de certaines conditions d'utilisation de l'emballage de transport et de l'autorisation de transport.

>> Lire la suite



Réaction de l'AFCN suite à l'action de Greenpeace dans ses locaux

26 mars 2015 - Greenpeace a mené ce matin une action dans les locaux de l'AFCN à Bruxelles. Des membres de la direction de l'AFCN ont reçu deux représentants de l'organisation et ont écouté leurs questions concernant entre autres l'exploitation à long terme de Doel 1 et 2 et le dossier des indications de défauts dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2.

>> Lire la suite



Retour des déchets radioactifs compactés et vitrifiés en provenance de France à destination des Pays-Bas

24 mars 2015 - Un transport de retour de déchets radioactifs compactés et vitrifiés en provenance de France et à destination des Pays-Bas a traversé la Belgique ce matin. Il s'agissait de déchets provenant du retraitement en France de combustible usé néerlandais. Ce transport s'est déroulé dans des conditions de sûreté optimales sur le territoire belge. L'Agence fédérale de Contrôle nucléaire et les autres autorités compétentes ont suivi de près l'évolution du transport. Ce transport est le deuxième des 3 transports, depuis la France vers les Pays-Bas en passant par la Belgique, de déchets radioactifs hollandais prévus pour la période 2014-2015.



Mise-à-jour du dossier d'information "Transport des matières radioactives"

12 mars 2015 - Nous avons mis à jour notre dossier concernant le transport des matières radioactives, dans lequel vous trouvez entre autre un aperçu des transports de combustible irradié et de déchets compactés/vitrifiés/cimentés prévus sur le territoire belge durant la période 2014 – 2015.

>> Consulter le dossier d'information



AIB-Vinçotte International : anomalie classée provisoirement au niveau 1 de l'échelle INES

6 mars 2015 - Ce mardi 3 mars, une source d'Iridium-192 d'une activité de 1 TBq est tombée de son conteneur lors de tests effectués par Osirix, un fournisseur de conteneurs de gammagraphie. L'inspecteur nucléaire de l'AFCN et l'employé d'Osirix présents à ce moment ont été possiblement exposés à une dose de 2 millisieverts (mSv). Pour référence : la dose limite pour les personnes professionnellement exposées est de 20 mSv par 12 mois consécutifs glissant.

>> Lire la suite



Doel 3/Tihange 2: clarifications regarding the detection, the position and the size of the flaw indications

25 February 2015 - Following recent reports in the press, the FANC wishes to shed some light on the data currently available regarding the number and size of the flaw indications in the steel walls of the reactor pressure vessels of Doel 3 and Tihange 2.

>> Read more



Doel 3/Tihange 2 : clarification quant à la détection, au positionnement et au dimensionnement des indications de défauts

25 février 2015 - En réaction aux diverses informations parues ces derniers jours dans la presse, l'AFCN souhaite clarifier l'état actuel des connaissances quant au nombre et aux dimensions des indications de défauts présentes dans l'acier des cuves de Doel 3 et de Tihange 2.

>> Lire la suite



Doel 3/Tihange 2: new update

13 February 2015 - After a large number of flaw indications was discovered in the walls of the reactor pressure vessels (RPVs) of Doel 3 and Tihange 2 during a scheduled maintenance in the summer of 2012, the Belgian nuclear safety authorities (FANC and Bel V) decided that Electrabel had to submit a Safety Case to justify the restart of both reactors. Electrabel had to demonstrate specifically and convincingly in its Safety Case that the flaw indications in the walls of the RPVs do not compromise its structural integrity.

After an analysis of the safety cases of both reactors, the FANC and Bel V decided on May 17, 2013 that Doel 3 and Tihange 2 could be restarted. Linked to this agreement, however, was the condition that Electrabel had to perform a series of medium-term actions to consolidate the hypotheses of its Safety Case.

>> Read more



Dossier Doel 3/Tihange 2 : nouvel état de la situation

13 février 2015 - Durant l'été 2012, de nombreuses indications de défauts ont été détectées dans les parois des cuves des réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2 lors de leurs arrêts planifiés pour maintenance. Suite à cette découverte, l'autorité de sûreté nucléaire belge (AFCN et Bel V) a exigé qu'Electrabel lui remette un dossier de justification de redémarrage (safety case) pour chacun des réacteurs. Concrètement, Electrabel devait démontrer dans ses safety cases que ces indications de défauts ne mettaient pas en péril l'intégrité des cuves des réacteurs.

Après analyse des deux dossiers de justification, l'AFCN et Bel V ont donné le 17 mai 2013 leur feu vert au redémarrage de Doel 3 et Tihange 2. Cette autorisation était assortie d'une série d'actions qu'Electrabel devait réaliser à court et moyen terme pour consolider les hypothèses avancées dans ses safety cases.

>> Lire la suite



Political statement on improvement of international nuclear safety regime adopted in Vienna

13 February 2015 - The Diplomatic Conference of the Convention on Nuclear Safety (CNS) adopted a political declaration that implements additional principles on the implementation of the Convention, based on the lessons learned from the Fukushima accident.

This approval is the outcome of a review of a Swiss proposal to amend the CNS, which began in March 2014. This proposal (see paragraph 2 of the summary report) was widely supported by the European Union and Belgium in particular, and corresponds fully with the recently adopted EU Directive (DIRECTIVE / EURATOM / 2014/87) that legally implements specific requirements for the safety objectives of new and existing reactors, in order to strengthen the measures that prevent long-term off-site contamination and the displacement of populations.

>> Read more



Adoption à Vienne d'une déclaration politique visant à améliorer le régime international de sûreté nucléaire

13 février 2015 - La conférence diplomatique de la convention sur la sûreté nucléaire (CNS) a adopté une déclaration politique posant des principes supplémentaires de mise en œuvre de la convention focalisés sur les leçons de l'accident de Fukushima.

Ce résultat fait suite à un processus d'examen d'une proposition suisse d'amendement de la CNS démarré en mars 2014. Cette proposition (voir le par. 2 du summary report), largement soutenue par l'Union européenne et la Belgique en particulier, est pleinement cohérente avec la directive européenne récemment adoptée (DIRECTIVE/EURATOM/2014/87) qui rend légalement obligatoire des dispositions notamment relatives aux objectifs de sûreté des nouveaux réacteurs et de ceux existants visant à renforcer les mesures destinées à éviter les contaminations durables de territoire et/ou le déplacement de populations.

>> Lire la suite



Doel 1/2 : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

12 février 2015 - Le lundi 2 février dernier, certains circuits d'eau brute ont été brièvement indisponibles suite à une erreur humaine lors de travaux de maintenance. Ces circuits servent entre autres à évacuer la chaleur résiduelle du cœur du réacteur en cas d'accident. Une intervention a permis d'assurer à nouveau la disponibilité des circuits en question. L'exploitant a mené les actions correctives conformément aux spécifications techniques et dans les temps impartis.

Après analyse, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES (International Nuclear Event Scale). INES est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).

Cet événement n'a eu aucun impact sur la santé des travailleurs ou de la population, ni sur l'environnement.



Publication des rapports nationaux de suivi relatifs aux tests de résistance des établissements nucléaires

11 février 2015 - Suite à l'accident de Fukushima en mars 2011, le Conseil européen a annoncé que toutes les centrales nucléaires européennes devaient faire l'objet d'un test de résistance. Ces stress tests avaient pour but de réévaluer les marges de sûreté des centrales nucléaires en cas d'événements naturels extrêmes (séismes, inondations, conditions météorologiques extrêmes...) susceptibles d'occasionner une perte d'approvisionnement en électricité ou une perte de refroidissement. La Belgique a décidé, d'une part, d'étendre la portée des tests de résistance à d'autres menaces potentielles liées aux activités humaines et à des actes malveillants (cyber-attaque, chute d'avion, terrorisme, explosion de gaz,...) et a demandé, d'autre part, que les autres établissements nucléaires belges de classe I soient inclus dans la démarche des tests de résistance.

L'AFCN publie aujourd'hui les rapports de suivi concernant les avancées réalisées durant l'année 2014 dans les centrales nucléaires de Doel et Tihange et dans les autres établissements nucléaires de classe I.

>> Lire la suite



Deuxième réunion de la Commission belgo-luxembourgeoise de Sûreté Nucléaire et de Radioprotection

5 février 2015 - La deuxième réunion de la Commission belgo-luxembourgeoise de Sûreté Nucléaire et de Radioprotection a eu lieu le mardi 27 janvier dernier à Luxembourg.

La mise en place de cette Commission émane d'un accord passé le 14 mai 2013 entre la Ministre belge de l'Intérieur et le Ministre luxembourgeois de la Santé, portant sur l'organisation de la coopération bilatérale en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection.

>> Lire la suite



Site IBA de Fleurus : Incident classé au niveau 2 de l'échelle INES

30 janvier 2015 - Le lundi 17 novembre 2014, le démarrage du cyclotron du centre de recherche et développement de radio-isotopes à Fleurus a pu avoir lieu alors que l'automate de sécurité, c'est-à-dire le système de gestion des différents dispositifs de sécurité, ne fonctionnait pas correctement. Toutes les portes du bunker blindé étaient cependant fermées lors de ce tir et le personnel n'a pas été exposé aux rayonnements ionisants. Un autre dispositif de sécurité était par ailleurs encore disponible et aurait averti du risque encouru toute personne présente ou souhaitant entrer dans le bunker.

Dès que les opérateurs ont détecté l'anomalie, ils ont immédiatement stoppé le cyclotron et fait appel au service de radioprotection. Cet incident a été directement signalé aux autorités et des investigations approfondies ont été menées en toute transparence. IBA a pris les mesures nécessaires afin que cet évènement ne puisse pas se reproduire.

>> Lire la suite



Découvrez en images la mission et les activités de l'AFCN

30 janvier 2015 - La mission de l'AFCN est de protéger la population, les travailleurs et l'environnement contre les dangers des rayonnements ionisants. Cette mission est souvent associée aux centrales nucléaires, mais nos activités dépassent très largement ce secteur. C'est pourquoi nous vous proposons de découvrir le travail quotidien des 150 collaborateurs de l'Agence dans notre nouveau film corporate.

>> Cliquez ici pour visionner la vidéo



IRE : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

28 janvier 2015 - Le lundi 13 janvier 2015, un colis expédié par l'IRE à un de ses clients contenait un volume de solution (23 ml au lieu de 20 ml) dépassant l'une des conditions d'utilisation de l'emballage de transport. Néanmoins, l'activité en Molybdène-99 présente dans le flacon était environ la moitié de l'activité maximale autorisée par ce type de colis.

Cet événement est en cours d'analyse par l'IRE afin de déterminer les causes de l'événement et d'en prévenir la récurrence lors de la préparation des prochains transports. L'AFCN suit de près cette analyse et les mesures qui seront proposées par l'IRE.

>> Lire la suite



Mission SALTO dans le cadre de l'exploitation à long terme de Tihange 1

28 décembre 2014 - Dans le cadre de l'exploitation à long terme (Long Term Operation - LTO) de Tihange 1 jusqu'en 2025, l'AFCN a demandé à l'AIEA l'organisation en janvier 2015 d'une mission SALTO (Safety Aspects of Long Term Operation) pour ce réacteur. Cette mission vient d'avoir lieu du 13 au 22 janvier 2015.

>> Lire la suite



Centrale nucléaire de Tihange 1 : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

27 janvier 2015 - Ce mardi 20 janvier 2015, la centrale nucléaire de Tihange 1 s'est mise automatiquement à l'arrêt suite à un défaut sur le circuit d'alimentation en eau d'un des trois générateurs de vapeur. Ceux-ci ont dès lors été alimentés en eau par le système d'alimentation en eau auxiliaire. L'unité a pu être remise en route en toute sûreté après remplacement des éléments nécessaires.

Après analyse, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES (International Nuclear Event Scale). Cette échelle est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).

Cette anomalie n'a eu aucune conséquence sur les travailleurs, la population ou l'environnement.



Vingt-et-unième transport de déchets cimentés depuis l'Ecosse vers la Belgique

27 décembre 2014 - Ce vendredi 26/12/2014, le vingt-et-unième et dernier transport de déchets radioactifs cimentés depuis Dounreay (Ecosse) vers la Belgique s'est terminé. Il s'agit de déchets de moyenne activité et de longue durée de vie issus du retraitement du combustible nucléaire usé du SCK•CEN. Un emballage de transport rempli de 3 fûts de déchets cimentés est arrivé au bâtiment d'entreposage spécialement conçu à cet effet sur le site de Belgoprocess à Dessel, où il sera déchargé dans les semaines à venir.

Ce vingt-et-unième transport s'est déroulé dans des conditions optimales de sûreté.



BetaPlus Pharma : incident classé au niveau 2 de l'échelle INES

23 décembre 2014 - La société Bêta Plus Pharma exploite un cyclotron pour la fabrication de substances radioactives destinées à la médecine nucléaire et pour la recherche médicale. Lors de la lecture du dosimètre passif d'un opérateur de l'entreprise, il a été constaté que la dose enregistrée pour la période de juillet – août conduisait à une dose sur 12 mois consécutifs glissants équivalente à un peu plus du double de la limite légale (fixée à 20 mSv).

>> Lire la suite



L'AFCN n'a pas d'objection au redémarrage de Doel 4

19 décembre 2014 - Electrabel annonce ce vendredi 19 décembre que le réacteur de Doel 4 redémarrera avec deux jours d'avance sur la date précédemment annoncée (voir à ce propos notre communiqué du 15 décembre 2014). Étant donné que l'exploitant met déjà en œuvre à l'heure actuelle les mesures de sécurité supplémentaires imposées, l'AFCN n'a pas d'objection à ce que le réacteur de Doel 4 redémarre aujourd'hui. Par ailleurs, l'autorité de sûreté suit de près les opérations de redémarrage.



Belgoprocess : anomalie classée au niveau 1 de l'échelle INES

18 décembre 2014 - Le 11 décembre 2014, lors d'opérations de modification sur un caisson filtrant du bâtiment 102 de Belgoprocess, des accessoires destinés au remplacement des filtres ont été éliminés au moyen d'une disqueuse. Cela a apparemment créé des étincelles qui ont fait se consumer les filtres dans le caisson filtrant. Les préfiltres et les filtres absolus qui sont disposés en aval et qui garantissent la purification complète de l'air, sont par contre restés intacts.

>> Lire la suite



Apragaz : incident classé au niveau 2 de l'échelle INES

17 décembre 2014 - Le 26 novembre dernier, des radiologues de la société Apragaz effectuant des tests non destructifs ont potentiellement irradié 4 personnes lors de contrôles de soudures au moyen d'une source radioactive à l'Ir-192 d'une activité de 1 TBQ dans une société de transformation alimentaire à Oevel. Les doses potentiellement encourues par trois personnes sont au-dessus des limites de doses pour le public.

>> Lire la suite



Doel 3/Tihange 2 : l'AFCN revient sur les développements du dossier en 2014

16 décembre 2014 - Le dossier des indications de défauts dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2 a connu de nouveaux développements durant l'année 2014. L'AFCN publie aujourd'hui un rapport intermédiaire destiné à expliquer ces développements et à faire le point sur la situation des deux réacteurs en cette fin d'année.

>> Cliquez ici pour consulter le rapport



Redémarrage de Doel 4: L'AFCN impose des mesures de sûreté et de sécurité complémentaires à toutes les centrales nucléaires belges

15 décembre 2014 - L'exploitant Electrabel annonce que le réacteur nucléaire de Doel 4 redémarrera le 21 décembre 2014 après avoir été à l'arrêt pendant plusieurs mois à la suite de l'endommagement de la turbine. Alors que l'enquête judiciaire doit encore faire la lumière sur la ou les personnes responsables de l'incident, l'AFCN impose une série de mesures de sûreté et de sécurité complémentaires à toutes les centrales nucléaires belges.

>> Lire la suite



Interdiction d'utilisation de sources d'241Am pour mesurer le niveau de remplissage de bouteilles

15 décembre 2014 - L'AFCN prépare un projet d'arrêté royal visant à interdire l'utilisation des sources d'Am-241 pour la mesure du niveau de remplissage de bouteilles. Ces sources peuvent en effet être remplacées par des appareils à rayons X. L'Agence enverra donc désormais une intention de refus à tout exploitant qui introduit une demande de ce type. Si l'interdiction d'utiliser des sources d'Am-241 à des fins de mesure du niveau de remplissage entre en vigueur, tout établissement qui applique cette méthode devra impérativement évacuer ces sources et les remplacer par une alternative au terme d'un délai transitoire qui doit encore être défini.

>> Cliquez ici pour plus d'informations sur ce sujet



IAEA reviews nuclear security in Belgium

11 décembre 2014 - An IAEA team concluded that the physical protection system in Belgium is robust, with a program of continuous improvement in place at both the operator and government level. The International Physical Protection Advisory Service (IPPAS) team identified numerous good practices, and made a number of recommendations and suggestions to further improve nuclear security.

>> Read more



Vingtième transport de déchets cimentés depuis l'Ecosse vers la Belgique

8 décembre 2014 - Vendredi (05/12/2014), le vingtième transport de déchets radioactifs cimentés depuis Dounreay (Ecosse) vers la Belgique s'est terminé. Il s'agit de déchets de moyenne activité et de longue durée de vie issus du retraitement du combustible nucléaire usé du SCK•CEN. Deux emballages de transport, chacun rempli de 3 fûts de déchets cimentés, sont arrivés au bâtiment d'entreposage spécialement conçu à cet effet sur le site de Belgoprocess à Dessel, où ils seront déchargés dans les semaines à venir.

Ce vingtième transport s'est déroulé dans des conditions optimales de sûreté. Dans la période 2014-2015, un autre transport de déchets cimentés aura lieu depuis l'Ecosse vers la Belgique.



Belgoprocess demande une extension de son autorisation de démantèlement du site 2

2 décembre 2014 - En face du site du Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire de Mol est implanté le « site 2 », exploité par Belgoprocess et autorisé en tant qu'établissement de classe I. En 2006, l'AFCN a délivré à Belgrocess une autorisation pour démanteler certaines installations de ce site 2. Cet été, Belgoprocess a introduit une demande d'extension de cette autorisation de démantèlement.

>> Lire la suite



IRE : simulation d'un incident radiologique

28 novembre 2014 - Ce jeudi 4 décembre, un exercice simulant un incident radiologique sera organisé par le Centre de Crise national (Service Public Fédéral Intérieur) à l'Institut des Radioéléments (IRE) à Fleurus.

>> Lire la suite



Nuclear Security: start of the Belgian IPPAS mission

25 November 2014 - From 24 November to 5 December, a team of international experts will conduct a review of the nuclear security regime in Belgium during an IPPAS mission (International Physical Protection Advisory Service). This service is proposed by the International Atomic Energy Agency to assist Member States in strengthening their national nuclear security regime, i.e. all the measures ensuring the protection of radioactive materials and nuclear facilities and transports against sabotage, theft or any other malicious act.

>> Read more



Sécurité nucléaire : l'AFCN accueille une mission IPPAS

25 novembre 2014 - Du 24 novembre au 5 décembre prochain, une équipe d'experts étrangers procédera à une analyse approfondie de la sécurité nucléaire en Belgique. Notre pays a en effet demandé l'organisation d'une mission IPPAS (International Physical Protection Advisory Service). Ce service est proposé par l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique afin d'aider ses États-membres à renforcer leur régime de protection physique, c'est-à-dire l'ensemble des mesures destinées à protéger les matières radioactives ainsi que les installations et transports nucléaires contre le sabotage, le vol ou tout autre acte de malveillance.

>> Lire la suite



>> MESSAGES PRECEDENTS


Contact

 
 
 

INES

 


 version imprimable Home

Copyright 2013 © - Mention légale